Les disparités en matière de soins de santé sont beaucoup plus importantes pour les personnes lesbiennes, gaies, bisexuelles, transgenres, queer ou en réflexion et autres (LGBTQ+) que pour les personnes cisgenres. Les facteurs contribuant à ces disparités comportent notamment la discrimination perçue et le refus de soin de la part des fournisseurs de soins de santé, en plus de l’origine ethnique et du lieu.